Informations pratiques

Galerie Claude Samuel
69 avenue Daumesnil
75012 Paris
Tél. 01 53 17 01 11
E-mail : contact@claude-samuel.com

Ouvert du jeudi au dimanche de 15h à 19h
Et sur rendez-vous en dehors des horaires d’ouverture

Comment venir ?
• En Métro : Ligne 1, RER A et D
Station Gare de Lyon
• Bus ligne 29 & 57
Noctilien ligne 11 & 33
Arrêt Daumesnil-Diderot

Suivez-nous !
Galerie Claude Samuel, Photographie, Paris 12
 

Peter Bauza : Copacabana Palace

Exposition du 11 octobre au 4 novembre 2018
Vernissage le jeudi 11 octobre à 19h00

Selon l’ONU, plus d’un milliard de personnes dans le monde vivent dans des logements inadéquats (bidonvilles et colonies de squatters) dans les pays en développement. Le terme “un abri adéquat” est précisément défini dans le Programme pour l’habitat et ne se limite pas à un simple toit. Il insiste sur le fait que ne rien faire a encore plus de conséquence puisque ces bidonvilles sont des lieux de potentiels troubles sociaux et politiques.

Les gens du « Palais de Copacabana » sont les « sem tetos, sem terras » (sans-abri et sans-terre), ils sont cachés et représentent le côté obscur des multiples dépenses du pays dans les événements sportifs internationaux (FIFA 2014, JO 2016 etc.). Plusieurs millions de personnes au Brésil sont sans toit stable et le nombre ne cesse d’augmenter malgré les programmes de logement gouvernementaux et les politiques de lutte contre la pauvreté.

Les groupes de pression qui luttent pour les sans-abri affirment qu’il y a plus de 5 millions de chambres et d’appartements vides au Brésil et les squatteurs qui occupent ces espaces abandonnés et tentent de les rendre habitables sont souvent confrontés à l’hostilité ou à l’expulsion de la police.

Au cours de la dernière décennie, le gouvernement a proposé des programmes de logement à faible taux d’intérêt qui fourniraient des mesures d’allègement du logement dans certaines conditions mais la paperasse et les longues listes d’attente les décourage tous et les promesses faites pendant les campagnes électorales ne sont souvent jamais tenues.

Ces personnes essayent de trouver un équilibre entre survivre et prospérer. Le travail de Peter Bauza représente leur histoire, un partage de la vie avec ces gens formidables, essayant de révéler leur vie quotidienne: leur bonheur, leur tristesse, leur souffrance, leurs besoins, leurs illusions, leurs communautés et leurs forces dans les échecs et les succès de leur quotidien en milieu hostile. C’est la vie à la maison pour des millions de Brésiliens.

En savoir plus
Written by

Peter Bauza est un photographe allemand qui travaille dans le monde du documentaire et de la narration. Après avoir obtenu son diplôme en commerce international, il a d'abord fait carrière dans une entreprise internationale, ce qui l'a mené dans plusieurs pays où il a également développé son langage visuel. Il est très attaché aux problèmes sociaux et géopolitiques, en particulier dans les domaines de la conservation, de la santé mondiale, de la diminution des cultures, de la durabilité et de l'environnement. Il réside en Amérique du Sud et en Europe depuis plus de 20 ans et se rend fréquemment en Afrique.